tvm.jpg

Il est vrai que l’extension à l’est du projet de transport en commun Trans-Val-de-Marne est un « serpent de mer ». Longtemps repoussé, pas toujours financé, faisant l’objet d’oppositions locales fortes sur le tracé, il n’a pas toujours fait l’unanimité. La position de Joinville-le-Pont a toujours été claire :

- le projet est pertinent pour permettre aux habitants du Val-de-Marne de réaliser des déplacements de banlieue à banlieue

- le tracé avenue Charles Floquet est le seul admissible s’il n’y a pas d’expropriation d’habitants. Il convient aussi d’assurer le tourné à gauche en haut de l’avenue.

- il est hors de question que le tracé alternatif par l’avenue Galliéni soit retenu

Nous avons été entendus puisque le schéma de principe qui doit être validé par le STIF (Syndicat des Transports d'Ile-de-France) et le Conseil Général du Val-de-Marne à l’automne enterre le scénario alternatif (il n’y aura pas de site propre sur l’avenue Galliéni) pour privilégier le scénario Floquet, sans expropriation d’habitants et avec le tourné à gauche.

L’enquête publique est prévue pour 2013 avec un démarrage des travaux pour 2014… peut être.