Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, annonce, dans une interview au Figaro.fr vendredi, sa candidature aux régionales dans les Hauts-de-Seine, fief de Nicolas Sarkozy dont elle était naguère la conseillère à l'Elysée.

"La seule légitimité en politique, c'est l'élection", souligne la jeune ministre, 40 ans.

"La première étape, pour moi, ce sera les régionales l'an prochain. Valérie Pécresse, tête de liste en Ile-de-France, m'a confié la préparation de son projet. Personnellement, je serai candidate dans les Hauts-de-Seine, un département où j'habite avec ma petite tribu depuis 2004, auquel je suis très attachée", souligne-t-elle.

"Ce territoire, je le connais bien, puisque j'y ai travaillé comme directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy au conseil général", tient-elle à rappeler.

Comme on lui demande si elle briguera la tête de liste UMP dans ce département, elle répond: "ce n'est pas moi qui décide, mais je suis disponible".

"Ce n'est pas parce qu'on vit en Ile-de-France que la vie doit être compliquée", assure Mme Jouanno pour résumer le projet UMP d'une "Ile-de-France d'après".

"Nous avons créé une belle équipe d'experts qui associe politiques, associatifs et monde économique. On travaille sans tabou, y compris sur des sujets comme le péage urbain. On a dégagé trois axes: une croissance écologique pour l'Ile-de-France, un environnement sain et une vraie qualité de vie", résume-t-elle.

Elle a mon soutien.