Comme beaucoup d’entre vous, les mots « tristesse » et « indignation » ont sans doute été les premiers qui me sont venus à l’esprit en apprenant l’exécution de l’otage Michel Germaneau. Ce sont pourtant ceux de « barbarie », de « lâcheté », et de « folie » qui resteront à l’esprit des Français et finalement, caractérisent le mieux cet acte abominable qui endeuille aujourd’hui notre pays. Parler d’une France endeuillée est il trop fort ?

mgermaneau.jpg