Lors de sa séance plénière de ce matin, le Conseil régional d’Ile-de-France a décidé, malgré l’opposition du groupe Majorité Présidentielle, d’adopter une délibération lui permettant de recourir à l’épargne des Franciliens.

Conséquence directe : la charge de la dette supportée par les Franciliens va s’alourdir puisque ces emprunts se négocient autour de 1% plus cher que les emprunts classiques.

umpregion.jpg