Après la peur de nombre de Joinvillais de perdre le stade de Joinville appartenant à la ville de Paris car situé sur son territoire, nous avons réussi à obtenir satisfaction dans notre négociation avec Paris.

Ainsi, le dialogue ayant été rouvert avec Mme Hidalgo, nous avons obtenu le renouvellement de la concession avec comme résultat positif de :

- conserver la totalité des créneaux de tennis et d’athlétisme

- conserver la totalité des créneaux du lundi au samedi pour le football

Je me réjouis car nos clubs vont pouvoir continuer à exercer les activités sportives proposées aux Joinvillais.

La concession est renouvelée pour une durée de 15 ans moyennant une redevance de 50 000 euros/an. Un plan d’investissement pour la réhabilitation du stade va être engagé pour un budget total de 9 millions. Le stade va donc prochainement faire l’objet de travaux qui vont consistés en priorité à la réfection des deux terrains synthétiques existants dés cet été et, pour l’année prochaine, à l’aménagement d’un nouveau terrain synthétique sur le terrain d’honneur, la réhabilitation de la piste d’athlétisme et la construction d’un nouvelle aire de lancer.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui nous ont permis par leur intervention à parvenir à cet aboutissement, je pense naturellement aux près de 8000 pétitionnaires, les élus qui se sont prononcés en Conseil municipal le 13 octobre dernier en adoptant un vœu de sauvegarde du stade, les maires du territoire, les parlementaires et tout particulièrement Michel HERBILLON, Député de la 8ème circonscription qui n’a pas ménagé ses efforts dans son soutien à cette cause, les hommes politique comme David DOUILLET ou Jean-François LAMOUR tous fervents défenseurs du sport et de Joinville pour leur écoute et intervention en mémoire à notre célèbre Bataillon.

Je me réjouis pour le sport à Joinville que nos interventions réitérées aient fini par permettre l’obtention de la solution que nous défendions avec force et conviction auprès de la Ville de Paris.