En ma qualité de Conseiller régional et de vice-président de l'Agence des Espaces Verts, j'ai signé la troisième Charte forestière de territoire de l'Arc boisé le 13 avril 2016.

Le travail entrepris depuis la première Charte de 2004 se poursuit avec pour objectif de préserver, valoriser et mieux faire connaître les richesses naturelles ou patrimoniales de ce vaste espace forestier et je m’en réjouis. En effet, la charte prévoit un certain nombre d’engagements et d’actions en faveur de la forêt, sur des sujets aussi divers que sa gestion, la préservation de la biodiversité ou l’accueil des « usagers ».

L’Agence des espaces verts s’est engagée dans cette démarche dès l’origine et a signé la charte le 30 juin 2004. Depuis, elle participe activement aux différents groupes de travail en charge de l’animation de cette charte.

Pour mémoire, lors des deux premières Chartes, l’AEV a réalisé successivement des acquisitions régionales de bois: 30 hectares à Limeil-Brévannes (bois de Granville), 19 ha à Valenton (bois Cerdon), 10 ha à Yerres, 16 ha à Villecresnes et 11 ha à Villeneuve-Saint-Georges (bois Colbert et des Carrières) et a procédé aux travaux permettant de les ouvrir au public.

Les deux premières chartes animées par ses trois acteurs principaux : le Conseil Général du Val-de-Marne, l’Office national des forêts et l’Agence des espaces verts - ont fournis un support de médiation et d’échange de l’information entre l’ensemble de ses signataires, notamment entre les institutionnels et les usagers de la forêt.

Pour cette 3ème Charte trois enjeux principaux s’annoncent :

• Une meilleure protection du massif de l’Arc boisé et de ses continuités

• Une gestion durable des forêts,

• Et enfin un accueil du public plus respectueux de l’espace naturel.

L’Agence des espaces verts est particulièrement concernée par cette 3ème Charte et prendra sa part en tant que pilote pour mener à bien notamment :

• La poursuite des acquisitions foncières

• L’élargissement de la liaison entre Gros Bois et Notre Dame,

• Échanger avec les autres signataires au sujet de la gestion forestière (copilotage avec l’ONF),

• L’élaboration du plan d’aménagement de la forêt de Grosbois en concertation avec les signataires,

• L’aménagement de la liaison entre le Chemin des Roses et la forêt Notre-Dame (copilotage avec Servon).

Par ailleurs, dans le nouveau contexte institutionnel résultant de la loi NOTRe, je souhaite que le département du Val-de-Marne poursuive son soutien financier utile et nécessaire à l’entretien des forêts régionales Val-de-Marnaises.

L’Agence des espaces verts attend donc que soit rapidement mis en place l’inventaire des espaces naturels sensibles en forêts régionales, préalable au renouvellement de cet engagement départemental.



En tant que représentant de l’Agence des espaces verts, je veillerai à la mise en œuvre de ces engagements qui tendent à favoriser la gestion durable des forêts, conception qui correspond à une attente actuelle et future de notre société.