Ce projet est inacceptable.

Il réduira à néant les projets de rénovation que nous avions mis en place avec l’ancienne municipalité de Paris pour la rénovation du stade.

Sans aucune solution de repli, que deviendront les clubs du Racing Club de Joinville, l’Athlétique Club de Paris-Joinville et celui du Racing Tennis Club de Joinville qui comptent au total pas moins de 2 000 adhérents ?

Protestant contre cette décision brutale, arbitraire et illogique pour notre Ville qui se verra dépossédée subitement de cet équipement indispensable à la pratique du sport, j’ai décidé de réagir fortement à cette injustice.

Aussi, j’appelle les Joinvillais à signer la pétition pour que Joinville garde le Stade JEAN-PIERRE GARCHERY.

Nous sommes susceptibles d’engager des actions plus fortes dans les mois à venir si la Mairie de Paris n’entend pas notre message et n’ouvre pas le dialogue pour trouver un consensus acceptable à ce véritable coup de force.

Nous demandons que ce projet soit abandonné et qu’une consultation citoyenne puisse s’ouvrir avec Madame le Maire de Paris.

Nous appelons à une large mobilisation de tous les Joinvillais afin de faire entendre notre voix.

Si comme nous, vous pensez que le Stade Jean-Pierre Garchery doit rester aux Joinvillais, signez la pétition ici !