Après la stupeur et l’incompréhension d’une telle nouvelle, je demande à tous les catholiques du Val-de-Marne de rester unis et de ne pas céder à la peur !

Nos églises doivent rester ouvertes !

Nos célébrations doivent continuer à célébrer notre Espérance !

Nos communautés doivent être vigilantes !

Régulièrement, nous découvrons par la télévision et la presse, les exactions dont sont victimes les Chrétiens d’Orient!

Touchés dans leur chair, privés de leurs biens, ils résistent et continuent de proclamer leur foi en un Dieu d’Amour, tissant des ponts entre les diverses communautés de croyants et d’incroyants.

Aujourd’hui, ces événements val-de-marnais aiguisent vivement notre conscience: Oui, « nous sommes tous des chrétiens d’Orient », parce que nous sommes tous chrétiens !

Notre résistance, ici en Val-de-Marne ne se fera ni par les armes, ni par la psychose !

Nous résisterons par notre calme, notre discernement, notre capacité à croire en la fraternité entre tous les peuples, entre tous les croyants, de toutes les confessions chrétiennes et de toutes les religions !

C’est notre rempart contre la violence. »

Cette déclaration a été lue dans toutes les églises ce week-end.