Les Maires sont encore les femmes et hommes politiques préférés des Français. Ils ont une proximité sans égal avec leurs habitants et comprennent mieux que quiconque leurs préoccupations quotidiennes, leurs difficultés et leurs aspirations. Les élus et les services municipaux sont, pour nombre de nos concitoyens, l’unique intermédiaire avec l’Etat et ses administrations, parfois aveugles et implacables.

Nous croyons à l’efficacité de ces services rendus aux usagers.

Nous voulons continuer à protéger nos concitoyens, face à une crise particulièrement dure.

Nous voulons préserver la démocratie locale et les services publics de proximité.

Nous aimons nos villes. Pour tous nos concitoyens, nous voulons une République accessible. Nos communes font partie intégrante de notre identité. Pourquoi les déposséder de leurs pouvoirs au moment où les citoyens sont demandeurs de proximité, d’humanité, de solidarité et d’efficacité ?

Nous, Maires de France, avons décidé de nous constituer en collectif « J’aime ma ville, Maires en colère ! » afin de préserver notre démocratie locale et de défendre nos communes comme nos concitoyens.

Nous, Maires de France, engageons l’ensemble des députés et sénateurs à s’opposer énergiquement au projet de loi NOTRe, ce texte mortifère pour nos communes d’Ile-de-France et d’ailleurs, actuellement en discussion au Parlement.

Nous, Maires de France, appelons enfin l’ensemble des élus et des Français qui aiment leur ville et veulent la sauver à nous rejoindre.

Jaimemaville_Mairesencolere.pdfLire le manifeste des « Maires en colère » !