Dans son dernier rapport, la Cour des Comptes a demandé à ce que soit engagé la responsabilité des maires pour "manquement grave dans l'exécution d'une procédure de redressement budgétaire" devant la Cour de discipline budgétaire et financière. Cette volonté de la Cour tient au fait que, malgré ses multiples rapports alarmants sur bon nombre de collectivités, ces dernières ne font rien pour améliorer leur situation financière.

On ne peut raisonnablement taxer la Cour des Comptes d'être partisane sur ce thème tant, dans le même rapport, elle étrille le gouvernement de François Hollande et les collectivités locales dont je rappelle qu'elles sont en grande majorité gérées par des socialistes (quasiment toutes les régions, tous les départements, toutes les grandes métropoles).

Je soutiens cette demande.

Cela fait des années que je martèle qu'il est temps que l'on reconnaisse les communes bien gérées de celles qui, à cause de politiques hasardeuses ou de l’irresponsabilité de certains élus, se retrouvent dans des situations financières exsangues. Depuis 2008 je m'efforce avec ma majorité de bien gérer Joinville malgré le fait que nous partions de très loin.