Crise oblige, le Président a exhorté à plus de rigueur budgétaire.

A quatre mois de la présidentielle, soit 100 jours, le Président s’est montré offensif. Il a fait quelques critiques à l’opposition, notamment dans son refus d’adopter la règle d’or budgétaire : « Tous les gouvernements de la zone euro, a martelé Nicolas Sarkozy, de droite comme de gauche, sont d’accord pour se doter de cette règle dans leur Constitution. Quels responsables politiques pourraient faire croire que cette règle d’or n’est pas nécessaire ».

Nicolas Sarkozy a également parlé des collectivités territoriales et a annoncé qu'il réunirait "le mois prochain" les associations d'élus locaux pour examiner les moyens de "mieux associer les collectivités locales à l'indispensable effort de réduction des déficits publics".

photo1.JPG

photo2.JPG

photo5.JPG