Suite à l’approbation par la Commission départementale de la Nature, des Paysages et des Sites, le 28 avril dernier, du projet d’implantation d’une aire d’accueil des gens du voyage dans le Bois de Vincennes, les Maires des Communes riveraines du Bois (Saint-Mandé, Charenton-le-Pont, Saint-Maurice, Joinville-le-Pont, Vincennes et Nogent-sur-Marne) se sont immédiatement opposés à ce projet. En effet, d’autres aires avaient été pressenties (Bois de Boulogne et Balard) mais non retenues par la Commission. C’est une fois de plus l’Est parisien qui subit les conséquences d’une décision prise sans aucune concertation avec les élus concernés.

Les Communes sont dans l’obligation de créer des aires d’accueil des gens du voyage. La ville de Paris ne compte pas se soustraire à la loi mais entend davantage rejeter aussi loin que possible une population qui nécessite de réels besoins sanitaires, sociaux et éducatifs. Installée de manière aussi reculée, cette population ne pourra pas bénéficier des services de la ville de Paris. Où seront scolarisés les enfants ? certainement pas à l’école parisienne la plus proche, située à quatre kilomètres.

Mais les Maires des villes concernées entendent par ailleurs préserver cette réserve qu’est le Bois de Vincennes. L’équilibre et la tranquillité du Bois sont déjà menacés par les foires, le flot incessant de véhicules, la présence de plus de 200 sans-abri et l’installation sauvage de camping-cars. Il devient par conséquent impératif de maintenir au niveau actuel les espaces « verts » encore proposés à la circulation humaine.

C’est pourquoi les Maires des Communes limitrophes ont refusé cette décision prise sans concertation et ont fait appel dans un courrier adressé à Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, afin que cette décision soit annulée.

Christian Cambon, Sénateur-Maire de Saint-Maurice, Olivier Dosne, Député-Maire de Joinville-le-Pont, Valérie Montandon, conseillère UMP du XIIe arrondissement, ont été reçus mercredi 15 juin au Ministère par le Directeur de cabinet de Madame le Ministre, Pascal Berteaud. Les Villes de Charenton-le-Pont et de Nogent-sur-Marne étaient également représentées. Ils ont ainsi obtenu du Cabinet de la Ministre que la Commission Supérieure des sites soit également consultée pour avis. Par ailleurs, il a été également précisé que le Bois de Vincennes est un site classé que la Ministre entend préserver.