Lors de la campagne présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy s’était engagé à relever ce challenge. Le 8 février dernier, il a donc a lancé un grand débat national sur la dépendance lors d’un colloque au conseil économique, social et environnemental (CESE). La mission de consultation et de proposition sur le financement de la dépendance a été confiée à Roselyne Bachelot, Ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale et à Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre.

L'objectif de cette consultation est de déterminer, avant la fin de l'année 2011, les bases de la réforme de la prise en charge de la dépendance, qui portera sur tous les défis soulevés par le vieillissement de la population : les aides sociales, les moyens de financement, mais également la structure de l'offre d'aide aux personnes, les conditions de travail des personnels aidants et l'intégration des personnes dépendantes dans la société. En restant actives, en conservant des liens sociaux, les personnes âgées peuvent prévenir leur perte d'autonomie. Les actions de préventions efficaces de certaines associations et d'établissements de soins doivent être mises en valeur et partagées.

Le premier débat interrégional sur la dépendance s’est tenu ce lundi 9 mai à Nantes. Pour connaître les prochaines dates des débats, rendez-vous sur le site dédié à la dépendance.

Quatre groupes d'études liés aux enjeux de la dépendance se penchent depuis plusieurs mois sur la question. Plusieurs pistes ont été avancées et je ne manquerai pas de vous faire connaître sur ce blog les premières conclusions de leurs travaux, dont vous pouvez consulter l'état d'avancement directement sur le site de la dépendance.



Les chiffres clés de la dépendance

  • 25%

La part des personnes âgées de plus de 60 ans aujourd'hui qui seront dépendantes un jour.

  • 14 millions

Le nombre de Français âgés de plus de 60 ans aujourd'hui. Parmi eux, 3 millions ont plus de 80 ans.

  • 1 million

Le nombre de personnes âgées déjà dépendantes, en situation de perte d'autonomie.

  • 30 à 50 %

L'estimation de l'augmentation du nombre de personnes dépendantes d'ici 2040, alors que, sur la même période, l'augmentation de la population sera de 13%.

« Nous pouvons toujours attendre mais la démographie, elle, n'attendra pas »

  • 20%

La part des familles qui sont en mesure de payer l'hébergement en maison de retraite de leur parent dépendant.

  • 5,3 milliards d'euros

Le montant total des aides versées par les départements au titre de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA).

  • 3,1%

L'augmentation, chaque année, des dépenses engagées par les départements au titre de l'APA si aucune réforme n'est faite. Un enjeu majeur des travaux sur la réforme de la prise en charge de la dépendance sera de trouver de nouveaux moyens de financement. Les aides aux personnes dépendantes devront augmenter, et toutes les options seront considérées afin de trouver la meilleure solution à la fois du point de vue de la justice sociale et du point de vue économique.

  • 25 milliards d'euros

C'est la somme qui sera mobilisée cette année pour faire face à la montée de la dépendance, à travers de multiples canaux comme l'assurance maladie et les départements.

  • 400

Le nombre de bourses prévues afin d'encourager l'installation de jeunes médecins sur l'ensemble du territoire. 200 d'entre elles ont d'ores et déjà été attribuées. Pour les personnes âgées, la proximité d'un médecin permettra de prévenir plus tôt l'apparition d'un grand nombre de situations de dépendance.

« Ce qui est en jeu n'est pas seulement d'ordre matériel, d'ordre financier. Ce qui est en jeu c'est l'idée que nous nous faisons de notre société, devrais-je même dire de notre civilisation ? Ce qui est en jeu est humain, affectif, et moral »