Le fait d’avoir à gérer trois mandats a pour conséquence que mes indemnités dépassent le plafond autorisé. J’ai donc choisi de reverser mon indemnité de Maire quasiment intégralement et de manière équitable à mon équipe. Cela représente 122 € brut/mois pour les vingt deux membres de la majorité, dont neuf conseillers municipaux qui ne touchaient rien. Les membres de l'opposition se sont offusqués que je ne leur propose pas aussi d’être indemnisés me reprochant de « distribuer » l’argent à mes amis.

Ils ont raison sur un point : les membres de mon équipe sont mes amis et c’est pour cela que nous formons une majorité soudée.

Ils ont tort sur deux points :

- l’opposition n’est pas mon ennemi

- ce n’est pas parce qu’ils sont mes amis que je leur reverse mon indemnité de Maire mais parce qu’ils font un travail formidable chacun dans leur commission et auprès des Joinvillais. Ils travaillent intensément pour l’intérêt des Joinvillais.




Vous me direz que les élus d’opposition, eux aussi, s’impliquent dans leur mandat. C’est une question qui mérite que l’on s’y penche :

- Aux dernières commissions municipales, le taux d’absentéisme de l’opposition est de 80%

- Aux deux dernières commissions d’appel d’offres, aucun élu d’opposition n’est venu

- En 2010, au conseil Municipal, la palme revient à Mme Grellier avec un taux d’absentéisme de 67% !




La « ségrégation » par le mérite, j’y souscris Monsieur VERSTRAETE