Le dossier de candidature pour l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de 2018 reprend un nouveau souffle avec l'entrée en jeu d'un nouveau président du Groupement d'Intérêt Public, l'homme d'affaires Charles Beigbeder, avec à ses côtés, les anciens champions de ski Jean-pierre Vidal et Pernilla Wyberg. Une de ses premières déclarations a eu le mérite de clarifier les choses : « Nous avons besoin de moins d'argent que les autres car nous avons le meilleur dossier ».

Je tiens à saluer le volontarisme et la détermination de Chantal Jouanno, Ministre des Sports, qui garde le cap en insistant sur l'intérêt national de ce dossier et en rappelant sans cesse que les atouts de cette candidature ne manquent pas. Sa spécificité a tout pour convaincre puisqu'elle est clairement le développement durable : les Jeux se dérouleront en haute montagne, avec de la vraie neige, et la majeure partie des installations existent déjà.

Pour rappel, la ville hôte sera désignée le 6 juillet prochain à Durban.

En France, certains sont malheureusement trop adeptes de la dramatisation... Cette candidature est un challenge, relevons-le !