Le Conseil Municipal d’hier était très apaisé. Nous avons obtenu un consensus sur la majorité des délibérations qui ont recueillis l’unanimité du Conseil Municipal. Tant mieux. Je suis heureux que le climat redevienne serein après des mois d’invectives injustifiées et contreproductives. Pour autant je suis toujours surpris des interventions ou non intervention de notre opposition. Je me suis ouvert à eux sur le sujet.

Tout d’abord je constate que le groupe d’Olivier Aubry n’a pas dit un mot durant tout le conseil si ce n’est pour poser une question orale sur la circulation des scooters en toute fin de séance.

Ensuite je m’interroge sur les priorités de Benoît Willot et de son groupe :

- Les décisions qui me semblaient les plus importantes à savoir les décisions modificatives du budget ou l’élargissement des horaires de la police municipale ont fait très peu voire quasiment pas de débat. Toujours étonnant. Ils ont votés contre ou se sont abstenus mais pourquoi ? On ne le saura pas malheureusement.

- Le sujet qui a animé les passions hier et une longue intervention Benoît Willot c’est le changement de nom d’usage de l’Office Public de l’Habitat (OPH). En effet, comme la grande majorité des offices, Joinville a souhaité moderniser sans grande originalité son nom en « Joinville-le-Pont Habitat ». C’est lisible, clair et tous les offices font de même. Il me semblait que ce point ne méritait pas une demi-heure de débat. Et bien si. Alors que la loi oblige l’office à ajouter « OPH » à son nom d’usage dans ses documents officiels, Benoît Willot a souhaité que « OPH » soit intégré au nom d’usage. Quel sujet important pour notre ville !

L’opposition a passé son tour. Espérons qu’elle se reprenne pour un débat constructif autour des vrais sujets.