Le projet de la double boucle

Une double boucle de métro de 140 kilomètres ceinturera la capitale à l'horizon 2020. Dans ce dossier, la Société du Grand Paris a pour principale mission de trouver les financements suffisants pour en permettre sa réalisation, soit environ 20 milliards d'euros. Pour en venir à bout, la loi a prévu que le société dispose de la maîtrise foncière dans un rayon de 1,5 kilomètres autour desfutures gares afin d'en valoriser les terrains. Le début des travaux est fixé en 2013. En tant que Conseiller régional d'Ile-de-France, je fais partie de ceux qui pensent que ce projet et cet investissement de l'Etat sont les meilleurs pour le développement de notre région et le bien être de ses habitants. Je le soutiens donc sans faille.

L'organisation et les acteurs de la Société du Grand Paris

Vingt et un membre nommés pour cinq ans siégeront au conseil de surveillance de cet établissement. Chacun sera présent autour de la table, à la fois l'Etat avec ses onze représentants et les collectivités territoriales : le président du Conseil régional, les présidents des huit conseils généraux en Ile-de-France ainsi qu'un maire d'une commune de la région. Son budget sera de 70 milions d'euros la première année. Le préfet de la région Ile-de-France, Daniel Canépa, sera aussi un des hommes clés de ce projet.

Retrouvez le discours de Nicolas Sarkozy sur le Grand Paris, le 29 avril, à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine : 2904_Grand_Paris_definitive.pdf