grippe ALa ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a déclaré mercredi qu'un passage au niveau 6 du plan national pandémie grippale pourrait être envisagé à la rentrée, au vue de l'évolution de la pandémie due au nouveau virus A (H1N1).

La situation épidémiologique "montre bien que nous sommes devant un virus qui a une forte capacité de transmission, mais qui reste d'une virulence modérée", a déclaré Mme Bachelot au cours d'une conférence de presse. "Il faut évidemment rester très prudent dans l'analyse et surtout dans la prospective", a-t-elle ajouté.

"Nous pourrions envisager un passage au niveau 6 du plan national de prévention et de lutte pandémie grippale à la rentrée, sauf évidemment si nous observions une accélération rapide de l'épidémie dans le courant du mois d'août", a indiqué la ministre.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché le 11 juin le niveau 6 d'alerte maximale face à la grippe A (H1N1), dès lors considérée comme une pandémie mondiale.

Le gouvernement français avait alors décidé de maintenir au niveau 5 son plan national, en raison d'une faible circulation du virus en France, tout en se disant prêt à s'adapter à toute évolution de l'épidémie.