Je suis particulièrement choqué par la mauvaise foi des deux groupes d’opposition de mon Conseil municipal « Pour Joinville ensemble et unis » et « Joinville en mouvement » qui ont refusé le débat et quitté la séance lors de la présentation des deux points à l’ordre du jour du Conseil du 30 juin 2009 relatifs au projet des Hauts de Joinville.

Alors que j'eus exposé que, en tant que professionnel de santé dans le quartier concerné par le projet d’aménagement, et par souci de transparence, je ne pouvais déontologiquement diriger un projet qui impactait ma vie professionnelle et que, par conséquent, je ne prendrais pas part ni aux débats ni aux votes, l’opposition s’est levée pour quitter la séance.

Pour moi, refuser ainsi le débat sur un projet aussi capital pour l’avenir de Joinville-le-Pont alors qu’il est mené par le Maire-adjoint chargé de l’urbanisme, est synonyme de mauvaise foi, d’obstruction et de refus de la démocratie, ce que je déplore vivement et estime être méprisant pour les Joinvillais que ces groupes sont censés représenter.